Menu Fermer

Nouvelle Monitor Audio Silver 6G 200

A quelques jours des congés, nous avons eu le plaisir de découvrir l’une des dernières nées de Monitor Audio : la colonnette Silver 200. Elle nous a été amenée directement par l’importateur (merci Gilles ! ;)), afin que l’on puisse se faire une idée.

Le déballage

Les cartons sont plus imposants que ce à quoi je ne m’attendais. Première surprise.

Pourtant, l’enceinte est élancée, voire fine. Deuxième surprise.

Surprises qui n’auraient pas du en être : on le sait, que Monitor Audio a coutume de parfaitement emballer ses produits !

L’impression générale est vraiment bonne. Après une légère surprise, encore une, de découvrir une finition bois quand celles-ci ne sont plus guère à la mode. Mais à y regarder de plus près, la finition est vraiment jolie, de belle qualité.

La totalité de la série bénéficie de haut-parleurs revus – et corrigés – pour l’occasion. Ces derniers apportent une telle touche de modernité que le côté un peu rétro du placage bois en devient rapidement charmant.

Le soin apporté aux pieds et aux borniers est manifeste. Si les borniers sont assez conformes aux standards de Monitor Audio, les pieds offrent une réelle évolution tant au niveau esthétique que du point de vue du découplage mécanique.

L’écoute

Très bien, nous avons à faire à de bien belles pièces. Solides, jolies. Mais quid de l’écoute ? Les enceintes ne sont, je le rappelle, ni des éléments de décoration, ni des supports à pots de fleur !

Les première écoutes se montrent propres, relativement précises, mais à dire vrai peu convaincante. Notamment dans le haut du spectre, très timide, à notre grand étonnement, puisque ce rendu ne se montrait pas du tout cohérent avec la signature habituelle du constructeur.

Quelques minutes plus tard, le mystère s’éclaircit. Le câble de modulation installé entre notre streamer (Cambridge 851N) et notre ampli (Atoll IN200SE) n’était pas, mais alors pas du tout à la hauteur du système.

Nous le remplaçons donc par un Victoria d’Audioquest et reprenons nos écoutes. Ouf, tout va mieux. Des frissons nous gagnent à l’écoute du Stabat Mater de Pergolesi, enregistré par Sonya Yoncheva, Karine Deshayes et l’ensemble Amarillis pour Sony Music. C’est gagné 🙂

Nous continuons ensuite de passer quelques uns de nos titres de référence, du Paolo Fresu Quintet à Metronomy, et ça fonctionne. Ca fonctionne même très bien sur ce dernier, tant l’ampleur et la tension des graves de ces petites colonnes se met parfaitement au service de l’excellente électro-pop des britanniques.

Conclusion (provisoire)

Clairement, nous avons grande hâte de pouvoir passer plus de temps avec les Silver 200, ne serait-ce que pour pouvoir les écouter parfaitement rodées. A 1500 € la paire, je ne vois absolument aucun reproche à leur faire, si ce n’est peut-être de venir, une nouvelle fois, bousculer la hiérarchie !

Bravo, Monitor Audio, cette série semble être bien partie pour devenir à son tour une référence.

2 Comments

  1. Raphael

    Je n’ai jamais pu apprécier les colonnes de Monitor Audio qui nous vend son tweeter C-CAM, soi-disant pourvoyeur d’aigus cristallins et jamais agressifs, comme le répète à l’envi la presse spécialisée. Je trouve ces aigus artificiels, brillants et sans rapport avec l’expérience du concert. Cela doit correspondre à la mode dominante du son « transparent » et analytique qui fait entendre le moindre grincement de chaise dans un orchestre. C’est bien dommage car les timbres, les graves, la spatialisation sont souvent excellents.
    Je les apprécierai peut-être quand je serai plus vieux et que mon ouïe aura baissé dans les extrêmes… ^^

  2. gauthier

    Bonjour Raphaël,

    tout d’abord désolé pour le délai de modération de votre commentaire, pour une raison que j’ignore je n’ai pas été alerté de sa publication.

    Pour revenir à Monitor Audio et à vos remarques, je commencerai par vous dire que le qualificatif de « cristallin » est pour moi la pire insulte que l’on puisse faire à un tweeter, et qui m’évoque inévitablement un filet de sang s’échappant des tympans de l’auditeur passé une heure ou deux d’écoute 🙂

    J’aurais sans doute été d’accord avec vous il y a quelques années, mais il est clair que Monitor a fait de réels progrès en la matière, et que ce soit sur la gamme Bronze ou plus encore sur la Silver, il serait tout à fait exagéré de qualifier leurs aigus d’agressifs ni même d’acides !

    Alors que je n’étais personnellement pas un grand fan de la marque, j’avoue en toute humilité que ces nouvelles séries m’ont vraiment bluffé, et que je reste totalement sous le charme de la Silver 200 (je rappelle par ailleurs qu’il s’agit de la 6 ème génération, et que les C-Cam d’il y a 10 ans n’étaient absolument pas les mêmes que ceux d’aujourd’hui !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *