4 rue de la Paix, 57100, Thionville
+33 (0)3 82 53 94 31
contact@labelleecoute.fr

Audiophile et/ou mélomane : quel est votre profil ?

Matériel HiFi - Spécialiste Vinyle

Audiophile et/ou mélomane : quel est votre profil ?

Lorsque vous venez à la Belle Ecoute avec un projet d’équipement HiFi, la première question à aborder pour déterminer un matériel cohérent avec votre besoin est de savoir comment vous consommez la musique, ce que vous attendez de votre matériel et de vos écoutes.

Cette étape est cruciale pour éviter de se fourvoyer, et de vous retrouver soit suréquipé, soit frustré, selon que l’on aura sur- ou sous-évalué votre intérêt pour le son et la place que la musique prend dans votre vie.

Dans cet article, nous vous proposons différents “profils types” que nous avons identifiés, et qui nous permettent de vous orienter plus sûrement vers des projets en accord avec vos aspirations.

Nous présentons ces profils par ordre croissant de “budget requis”, car il existe bel et bien un rapport entre le type de profil et le niveau de performance nécessaire pour satisfaire les attentes. Nous reviendrons en conclusion sur ce rapport, mais précisons d’ores et déjà qu’il n’y a en revanche aucune gradation de “valeur” propre de ces profils.

Toutes les façons d’écouter et de profiter de la musique se valent, notre seule ambition étant de vous suggérer l’équipement le plus en rapport avec vos envies ! Il est d’ailleurs également important de souligner que ces profils d’écoute ne sont pas exclusifs, dans le sens où une même personne peut se retrouver dans plusieurs d’entre eux, selon les moments, l’humeur, la compagnie, etc.

La musique “loisir”

Voilà sans doute le mode d’écoute que nous avons nécessairement tous en commun : la radio au lit ou dans la cuisine, la musique d’ambiance dans le salon ou la salle à manger, la musique de fond dans le bureau pour la concentration ou durant une séance de sport… toutes ces occasions sont propices à écouter de la musique, sans forcément se concentrer beaucoup sur la musique elle-même, et encore moins sur le son. En résumé, nous partageons une certaine détestation du silence 🙂

C’est donc ce que nous appelons la musique “loisir”, et qui va impliquer ses contraintes propres :

  • confort d’utilisation
  • fonctionnalités
  • encombrement
  • poids (notamment en utilisation nomade)

Quand on parle de confort et de fonctionnalités, la question du multi-room est un bon exemple : si vous aimez avoir en permanence un fond musical chez vous, que vous passiez du temps en famille ou entre amis, vous apprécierez peut-être que l’ambiance musicale soit présente de manière égale dans vos pièces de vie (salon et cuisine par exemple…). Dans ce cas, un système capable de diffuser simultanément la même source sur plusieurs systèmes (multi-room) semble parfaitement indiqué.

Au contraire, dans cette circonstance, les questions de justesse, de timbres, la performance des graves, etc. seront certainement moins essentielles. On s’assurera de disposer de diffuseurs suffisamment neutres pour ne pas devenir envahissants, ainsi que d’une application de contrôle ergonomique, et on s’approchera considérablement d’une solution pertinente.

La musique “plaisir”

Deuxième mode typique d’écoute de la musique : la recherche d’un certain plaisir, peut-être aussi d’une certaine détente, que ne procure pas, chez la majorité, l’écoute distraite décrite précédemment.

Dans ce contexte, on écoutera plus volontiers des albums complets, mieux installé face au système et dans un confort certain. Cette approche suscitera elle aussi des contraintes spécifiques :

  • performances acoustiques supérieures
  • sources matérielles (CD, vinyles)
  • élégance esthétique

En effet, lorsque l’on aime écouter des albums, on aime le plus souvent les avoir dans les mains 🙂 C’est pourquoi on privilégiera souvent les sources physiques, que sont les CD et bien sûr les vinyles, qui offrent en outre un “rituel” (choix du disque, manipulation, époussetage…) propice à se mettre “dans l’ambiance”.

Ceci étant, le dématérialisé (ou “streaming”) reste une source complémentaire intéressante, tant pour les web radios que pour les plateformes comme Deezer, Qobuz ou Tidal, qui permettent de faire des découvertes et parfois d’écouter des albums difficiles à trouver sur support physique.

Et bien sûr, écouter un artiste que l’on apprécie tout particulièrement sur un système à-même de transcrire tant soit peu de vie ou de réalisme est gage d’un plaisir accru durant ce moment privilégié que l’on s’offre. On prendra donc soin, durant les écoutes préalables à l’achat, de tester les propositions avec des morceaux que l’on connaît et apprécie tout particulièrement.

Et l’harmonie visuelle avec votre cadre de vie est un plus pour mieux s’oublier dans la musique, à n’en pas douter. Cela peut paraître surprenant, mais même pour un audiophile exigeant, un système doit d’abord être “beau” pour pouvoir être “bon” !

La musique “émotion”

Ce profil est somme toute très similaire au précédent, à ceci près que l’on va tout simplement prêter beaucoup plus d’importance à la restitution acoustique du système, ce qui suppose prendre nettement plus soin du choix des composants, commencer à faire des compromis avec l’esthétique et l’encombrement, et s’intéresser de plus en plus aux “accessoires” qui permettent de tirer le meilleur parti de son matériel pour obtenir toujours plus de naturel, et … d’émotion, bien sûr, lors des écoutes.

Lorsque l’on à une approche de la musique axée sur l’émotion, on a en général encore plus à coeur de disposer des supports physiques, idéalement originaux dans le cas des vinyles, parce que cette émotion que l’on recherche n’est pas limitée à la musique ou au son. Il s’agit de quelque chose de plus vaste, d’un art de vivre, pourrait-on dire.

Et au-delà des supports physiques, la musique “émotion” amène souvent à s’intéresser aux éléments vintage. Assurément, écouter un vinyle d’époque sur un matériel d’époque suscite souvent un surcroit d’émotion inimitable.

PS : ce dernier paragraphe, ajouté après publication, est assez personnel. Même si on ne s’y retrouve pas toujours niveau performance, c’est toujours un véritable frisson que de mettre en route un appareil plus vieux que soi et d’écouter avec des disques sortis au moment où cet appareil était le top du top 😉 C’est pour cette raison que j’ai toujours une installation vintage à portée de main !

La musique “passion”

En un mot : l’audiophile ! Si vous êtes capable de passer des heures à écouter et comparer du matériel, à écouter des câbles (ce sujet fera l’objet prochainement d’un article dédié, il le mérite largement !), à optimiser votre installation électrique pour obtenir toujours plus de transparence et abaisser le bruit de fond de votre installation, si l’encombrement et l’esthétique du système ne sont plus du tout une considération acceptable en regard des performances, alors vous vous êtes reconnu, et je n’ai pas besoin d’en dire plus 🙂

Conclusion

On peut raisonnablement avancer que la répartition des profils décrits (même si c’est à traits grossis !) parmi les mélomanes est à l’image de la taille des paragraphes consacrés à chacun.

Mais on ne doit pas oublier ce qui a été précisé en introduction : ces profils ne sont pas exclusifs, mais peuvent se superposer ou alterner chez une même personne. On peut tour à tour aimer envoyer du son un peu sale mais très fort dans un mode très ludique, et prendre le temps de savourer un bon vinyle. Simplement, on ne le fera pas forcément sur le même système.

On peut aussi écouter la radio dans sa cuisine ou sa salle de bain (je l’avais oubliée ;)) sur une enceinte connectée ou bluetooth, et disposer d’un système traditionnel dans son salon pour des écoutes nettement plus incarnées.

Enfin, vous l’aurez deviné, de “loisir” à “passion”, l’audiophilie dont vous êtes atteint va croissant. Et ainsi va, le plus souvent, le budget qu’il convient de consacrer à votre passion (cela aussi, nous en reparlerons très prochainement dans un autre article en préparation). Pour autant, l’achat de matériel HiFi doit rester un plaisir, et être réfléchi si l’on veut éviter les déceptions, voire les frustrations.

C’est afin de vous accompagner sur ce chemin que la Belle Ecoute a été créée, pour que la musique et le son restent des loisirs, plaisirs, émotions ou passions 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *