4 rue de la Paix - 57100 Thionville
03 82 53 94 31

Solo Uno : le nouvel ampli connecté ultra compact d’ArCam

Le constructeur britannique ArCam, que vous connaissez désormais bien à la Belle Ecoute, a enrichi sa gamme d’appareils connectés avec le très atypique Solo Uno, dont la compacité n’a d’égal que le plaisir d’écoute qu’il procure, ainsi qu’une connectivité presque parfaite !

Et pour les plus geeks d’entre vous, commençons par les aspects techniques, et notamment cette fameuse connectivité : UPnP, Google Cast, Airplay 2 et Roon Ready, qui dit mieux ? Les appareils proposant une compatibilité aussi étendue sont plutôt rares. Alors pourquoi “presque” parfaite, la connectivité du Solo Uno ? Parce qu’il ne lui manque que le Bluetooth pour cocher toutes les cases. Mais on peut lui pardonner, d’une part parce que le Bluetooth ne semblerait pas à la hauteur de ses performances acoustiques, et d’autre part parce que sa compatibilité avec les protocoles tant d’Apple (Airplay 2) que de Google (Cast) justifie amplement cette omission. Quoi qu’il en soit, ça fait beaucoup de choses dans un si petit boîtier 🙂

Les performances du Solo Uno, parlons-en justement : malgré l’apparente modestie de ses 2x25w (sous 8 ohms), cet ampli miniature offre une énergie sans faille, doublée d’une dynamique inattendue ! La précision de son convertisseur interne (compatible MQA) est également surprenante. Et pour ce qui est de la transparence, on soulignera le rapport signal/bruit de 117dB, très inhabituel sur des appareils de ce prix (700 €) !

Cette caractéristique, qui est l’une des rares à laquelle je prête attention, laisse présager l’émergence de nombreux micro détails, qui ne se retrouvent pas gommés par le “bruit de fond” de l’appareil, et c’est bel et bien ce qui frappe à l’écoute : le Solo Uno déploie une scène sonore d’une grande précision, et si elle n’est pas d’une largeur époustouflante, elle offre tout de même de belles proportions, notamment en profondeur.

En conclusion, le Solo Uno se sera fait attendre, Covid 19 oblige, mais il constitue de fait une belle surprise de cette rentrée 2020. Pour un budget contenu, il permet de mettre en oeuvre de manière très discrète un système orienté vers le dématérialisé de très belle qualité (on regrettera en effet le manque d’entrées externes, seule une entrée jack 3.5 permet d’étendre les sources disponibles).

Pour cela, associez lui une paire d’enceintes bibliothèques, ou mieux encore, de colonnes (Davis Balthus 70 ou JMR Lunna par exemple), et il vous délirera avec beaucoup de punch et d’enthousiasme toute la musique que vous voulez !

A découvrir en (belle) écoute à la boutique 😉

PS : j’insiste sur la compatibilité Roon, cet excellente plateforme de gestion de librairie, d’interfaçage Qobuz et Tidal et enfin de lecture réseau top niveau dont on vous reparlera très bientôt, parce que le Solo Uno constitue une solution idéale pour exploiter les fonctionnalités multi-room de Roon sans s’encombrer ni se ruiner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *